Magazine

Un revitalisant extrapoustouflant

La deuxième personne à se prêter au jeu des questions-réponses autour de Festi'malles est Gwénaël Dupont, coordinateur et animateur de l'association L'Annexe, qui promeut la lecture et l'écriture sous toutes leurs formes. Il nous explique en quoi Festi'malles, qui accueille des propositions de médiation diverses et originales, est devenu le lieu de tous les possibles où se nouent partenariats et initiatives collectives...

Quel est l’historique de la participation de L’Annexe à Festi’malles ?

C'est seulement la deuxième participation de L'Annexe à Festimalles. Notre association a en effet été créée en février 2013. Mais on peut dire que l'association était déjà partie prenante du festival bien avant L'Annexe, avec l'association O'librius pour laquelle j'étais venu lors des éditions 2010 et 2012 avec mes collègues faire à peu près la même chose qu'aujourd'hui, notamment l'animation du Forum.

Qu’est-ce qu’une manifestation comme celle-ci apporte aux activités de L’Annexe ?

Festi'malles est un formidable agrégateur du dynamisme de l'animation et de la médiation de l'écriture et de la lecture en Pays de la Loire et au-delà.
Il réunit un secteur peu connu, mais très vivant, de l'action en écriture et en lecture vers le(s) public(s) ; ce secteur a la particularité d'être extrêmement curieux et solidaire de ce que font les uns et les autres pour servir l'écriture et la lecture pour tous, avec des outils et des idées, pensés, originaux, nourris des échanges interprofessionnels notamment. En cela, Festi'malles est d'abord un revitalisant extrapoustouflant pour L'Annexe. La bienveillance, l'imagination mais surtout la foi en leur action des amis présents à Festimalles sont un puissant hydrocarbure aux saines vertus pour que l'association y puise l'envie de continuer à donner le goût d'écrire et de lire à toutes et tous.

Enfin, son organisation et son programme, riches et généreux, ouverts aux pas de côté, y fait se cotoyer un public curieux, non-consommateur et avide d'échanges avec des professionnels ou des acteurs bénévoles engagés, tous sources de possibles à venir, tant en partenariats qu'en futures envies collectives.

Peux-tu nous en dire plus sur l’événement du mercredi soir, la Caravane de Lecture ?

La Caravane de lectures est une déambulation de lecteurs à voix haute à travers le superbe parc du chateau de La Turmelière qui accueille le festival. C'est un parcours ouvert à toutes celles et ceux qui veulent partager un extrait à lire à voix haute. Pas besoin d'être professionnel de la lecture à voix haute, mais juste d'avoir l'envie de faire entendre un extrait de texte, le sien, celui d'un auteur, à d'autres oreilles.
À noter que le thème de cette année s'intitule «  Au travail  ».  Chacun s'en empare comme bon lui semble. On accueille jusqu'à 30 lectrices et lecteurs qui seront eux-mêmes auditeurs des autres lecteurs.
Je coordonne l'organisation de la Caravane de lectures de cette année avec Catherine Tuchais, conseillère d'éducation populaire à la DRDJSC.

C'est à l'origine une création commune avec Blandine Prot, coordonnatrice de Festimalles et ex-salariée de L'Annexe. Nous en avons eu ensemble l'idée en profitant de la générosité du Jardin des Plantes de Nantes qui nous a laissé le jardin un soir de l'été 2015 pour l'organiser. Avec près de 80 participants, dont la moitié de lecteurs, nous avons vu combien la question de la lecture à voix haute était une envie qui dépassait celle de l'expertise du comédien ou du spécialiste, pour être d'abord une envie d'échange collectif, tout comme on pouvait se raconter des histoires au coin du feu jadis ou comme on le fait parfois pour ses amis, ses enfants.
Un vrai projet d'éducation populaire en somme.

Ton meilleur souvenir Festi’malles ? Ta recommandation dans le programme 2016 ?

C'est sans aucun doute le Festi'bal des éditions précédentes et particulièrement celui de l'année 2010, année de la découverte de l'incroyable énergie collective du festival où ce bal littéraire un peu fou, organisé par l'enthousiasmantastique Compagnie Histoires de Bal, ponctuait l'inauguration.
Ce bal dingue ouvert à tous les festivaliers et entrecoupé de lecture par les comédiens de la compagnie nous permet de constater que les camarades de l'écriture et de la lecture y pratiquent le pas de côté avec le grain de folie et de créativité qu'ils ont aussi dans leur métier.

En 2016, je recommande aux novices l'ensemble du festival, pour y puiser le goût de la rencontre et l'envie de construire ensemble. Les ateliers proposés sont assez divers pour y trouver ce qui intéresse chacun, mais aussi ce qu'on ne connaît pas. Enfin, il me semble important de pouvoir y vivre un grand moment collectif.

Cet article est lié à l'article suivant : 
Actualités

Festi'malles par ceux qui le font

Les membres du comité de pilotage de Festi'malles sont en plein bouclage des préparatifs de cette nouvelle édition. Ils ont tout …