Ressources

[COVID-19] - 20 avril : Point de situation des filières culturelles en Pays de la Loire

Infos pros

Fruit du travail d'analyse des pôles culturels des Pays de la Loire (Mobilis, Pôle arts visuels, Pôle musiques actuelles, La Plateforme (cinéma-audiovisuel) et Pôle patrimoine), un document de synthèse vient d'être communiqué aux instances publiques et aux conseils d'administration des différentes structures

Depuis le 29 février dernier, date de la première interdiction des grands rassemblements en France (+ de 5000 personnes en milieu clos), les mesures de sécurité sanitaire ont conduit au gel de tous les événements du printemps 2020, à la fermeture des écoles, de la plupart des commerces, des cafés, des librairies, des magasins d’instruments, des bibliothèques et médiathèques, des lieux d’arts, de spectacles et de patrimoine, des espaces de travail, bureaux, répétitions, tournages, ateliers et lieux de pratiques artistiques. Tous les maillons et tous les métiers des différentes filières culturelles ont été touchés. 

Les impacts ont été quasi immédiats sur l’ensemble des grands segments d’activité des filières : création, production/édition, diffusion/commercialisation, formation/transmission, prestation - mettant à mal des écosystèmes déjà fragiles.

Dès le début du confinement, les pôles régionaux des filières culturelles (Mobilis, le Pôle Arts Visuels, le Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire, La Plateforme et le Pôle Patrimoine) ont lancé des questionnaires auprès de leur filière respective, afin de recueillir des données permettant d’évaluer rapidement les premières conséquences de cette crise pour les acteurs culturels des Pays de la Loire. Près de 600 porteurs de projets, artistes, entrepreneurs et structures culturelles y ont répondus. Ce document est un point de situations réalisé à partir de leurs réponses. 

Bien évidemment, il ne s’agit en aucun cas d’un bilan définitif. La mise en oeuvre concrète du processus de dé-confinement de la population, les mesures de sécurité sanitaire qui l’accompagneront, et la façon dont les institutions et les acteurs culturels réagiront à cette situation dans les mois et les semaines qui viennent, tout ceci fera bouger les lignes. Un nouveau bilan accompagné d’analyses plus fines propres à chaque filière sera nécessaire, pour imaginer collectivement le plan de relance que la situation exige.

Fichier attachéTaille
PDF icon Télécharger la synthèse complète797.1 Ko