Magazine

Éloïse Boutin, libraire indépendante

Métier

Éloïse Boutin aime les livres, la pâtisserie et… les embellies. « J’avais envie de créer un lieu de partage convivial autour du livre. Je trouvais que le concept de café-librairie s’y prêtait bien. »

Circuit-Court

La Quinzaine du livre
en Pays de la Loire
Du 17 au 31 mars 2021

Sa librairie-salon de thé L’Embellie voit le jour au cours du printemps 2014 à La Bernerie-en-Retz, deux salariés ont rejoint l’aventure depuis.

Diriger une librairie indépendante en zone rurale demande une grande polyvalence, en totale cohérence avec son parcours, son envie d’exercer librement et de toucher à toutes les facettes du métier de libraire. Armée d’une licence d’histoire et du brevet professionnel de libraire de Montreuil, elle a d’abord été libraire salariée pendant quelques années (dont à la librairie Coiffard à Nantes). Le métier de libraire, c’est l’accueil et le conseil aux clients, mais également servir les lecteurs attablés. Mais aussi réceptionner et déballer les cartons de livres, préparer les retours d’invendus, organiser et mettre en valeur les rayons et la vitrine de sa librairie, les tables de présentation des ouvrages. Suivre les commandes et la gestion du stock, et les rendez-vous avec les représentants des éditeurs.

Chacun des trois libraires gère l’ensemble de ces tâches pour son rayon, une autonomie très importante pour Éloïse. En commun, ils décident des animations. Pour L'Embellie, qui est une petite structure, faire venir des auteurs peut s'avérer difficile à organiser. Cependant, se revendiquer librairie indépendante, c’est faire vivre sa boutique en proposant des animations. « Nous organisons régulièrement des cafés-lectures et des cafés-philos. L’intérêt de ces rencontres est de créer du lien avec notre clientèle. »

Ils organisent aussi des animations thématiques (récemment sur le Grand Nord) avec choix d’ouvrages, exposition, atelier enfant avec une illustratrice, tables dédiées. Ces animations sont aussi en lien avec ce qui se passe dans la ville, le libraire est aussi acteur culturel de son territoire. Éloïse gère l’aspect financier. Et se charge des relations avec les collectivités qui lui passent commande (bibliothèques du pays de Retz et certains établissements scolaires). Elle insiste sur la place que prend tout l’administratif lié à sa fonction de gérante. Et aussi toute la communication (avec une salariée pour le numérique), les relations presse et la fabrication des affiches, flyers pour les animations… Éloïse Boutin est optimiste sur l’avenir du métier de libraire indépendant, elle pense qu’il sera amené à être davantage exercé dans les petites communes, « là où les liens sont plus faciles et nécessaires à créer avec les gens ». Son conseil aux futurs libraires : adhérer aux réseaux de librairies indépendantes. Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ! 


Formations

Bac

• Brevet professionnel Libraire – INFL, Montreuil Bac+2
• DUT Information communication, option métiers du livre – IUT de La Roche-sur-Yon

Bac+3

• Licence Lettres modernes, spécialisation métiers du livre – Université de Nantes
• Licence Information communication, parcours libraire en apprentissage – UCO Laval
• Licence professionnelle Libraire – IUT de Bordeaux Montaigne

Bac+5

• Master Librairie, ingénierie du livre en commercialisation numérique – Université de Paris 10 Nanterre

Formation continue et reconversion professionnelle

• Formations proposées par l'Institut national de formation à la librairie (INFL), Montreuil