Magazine

Le fonds d'archives littéraires Antoine Émaz

Actualités

« Si je n’étais pas un écrivain "de Loire", le paysage et les végétaux, les ciels, les lumières, ne seraient pas les mêmes » 

MobiLISONS, Hors-série n°1, Les littératures ligériennes, « Un soir de Loire » par Antoine Émaz, p. 31, octobre 2017

Antoine Émaz, poète ligérien parmi les plus reconnus au plan national, a disparu le 5 mars 2019. Il laisse une œuvre éditée abondante mais aussi un fonds d’archives et manuscrits riche. 

C’est vers la Bibliothèque municipale d’Angers sa ville d’adoption qu’Antoine Émaz s’est tourné en 2018 pour faire don de ses archives littéraires. Cette donation comprend sa correspondance, les brouillons de ses œuvres ou états successifs de celles-ci avant édition et 37 carnets de notes littéraires.

Les archives personnelles d’Antoine Émaz complètent ainsi le fonds originel constitué par la bibliothèque autour du poète par le biais d’acquisitions régulières de ses œuvres publiées et de 22 livres d’artistes auxquels il a collaboré. Quelques acquisitions ont été soutenues financièrement par l’État et la Région Pays de la Loire par l’intermédiaire du FRAB. 

Le fonds Antoine Émaz conservé à la bibliothèque d’Angers représente aujourd’hui environ 6 mètres linéaires. 

Il côtoie de nombreux autres fonds d’archives littéraires et bibliophiliques conservés à la bibliothèque d’Angers : le fonds Jean-Pierre Geay, le fonds Julius Baltazar ou encore le fonds René Rabault pour n’en citer que quelques-uns.

Ce fonds, propriété de la ville d’Angers depuis la signature d’une convention de donation en mars 2018, est accessible en salle Patrimoine de la bibliothèque (consultation, reproduction et transcription soumises à autorisation).