Magazine

Julie Brillet, formatrice

Métier

En 2003, Julie Brillet commence à travailler en tant que bibliothécaire. En 2014, on lui propose d'intégrer l'équipe de formateurs de l'ABF, qui organise une formation d'une année destinée aux bénévoles et professionnels des bibliothèques. Intéressée, elle accepte et s’épanouit dès le premier jour dans son rôle de formatrice.

Rôle qu’elle endosse en parallèle de son activité. Mais peu à peu, elle construit un nouveau projet professionnel qui ferait de la formation son activité principale. En septembre 2019, elle demande une disponibilité de la fonction publique et rejoint une coopérative d'activité et d'emploi, l'Ouvre-Boîtes 44.

Ses formations s’adressent aux bibliothécaires en poste et portent sur l'organisation d'événements, l'accueil du public adolescent et la médiation numérique. La part du temps passé à donner des formations en présentiel est minime par rapport au temps de travail global. L’activité de Julie Brillet est encore en construction, mais à terme elle prévoit un rythme d'environ cinquante à soixante journées de formation par an. Par ailleurs, elle passe beaucoup de temps à élaborer le contenu des formations, répondre aux offres, se faire connaître, faire de la veille ou se former elle-même, notamment en allant aux journées professionnelles.

Julie Brillet intervient sur toute la France et se déplace donc beaucoup, de la Sarthe à l'Isère, en passant par le Jura ou l'Aisne ! Son ordinateur portable est son outil de travail et elle travaille tantôt chez elle, tantôt dans d'autres lieux : gares, cafés et même chez des ami(e)s. Le métier de formatrice n’est pas épargné par les contraintes des personnes indépendantes : c'est à elle d'organiser son travail et son temps, de définir le prix de ses prestations, bien sûr l’activité est tributaire des clients.

« C'est un travail très solitaire, il faut veiller à ne pas s'isoler. »

Julie Brillet fait partie de réseaux formalisés, comme Mobilis, l'Ouvre-Boîtes ou l'ABF, mais aussi d'autres réseaux plus informels, avec d'autres personnes indépendantes. Elle relate aussi son quotidien sur son site : www.juliebrillet.fr. Le domaine de la formation dépend étroitement des diverses réformes de la formation professionnelle continue. Avec l'Ouvre-Boîtes 44, Julie Brillet a décidé de s’orienter vers la certification Qualiopi, ce qui implique un gros travail collectif. Avec le numérique, les formations évoluent également dans leur forme et nécessitent de connaître les outils qui permettent de construire des contenus à distance et des webinaires.


Formations

Bac+2

• DEUST Métiers des bibliothèques et de la documentation – université de Rennes 2

Bac+3

• Licence Lettres modernes, spécialisation Métiers du livre – université de Nantes
• Licence professionnelle Métiers du livre, documentation et bibliothèques – université de Rennes 2

Bac+5

• Master Sciences de l'information et des bibliothèques – université d'Angers
• Master Sciences de l'éducation, parcours didactique professionnelle – université de Nantes