Magazine

Amalia Diffusion réinvente le système

Métier

Rien ne destinait Mathilde Roux à créer Amalia Diffusion, structure de diffusion/distribution adaptée aux petits éditeurs. Et pour cause, elle a longtemps méconnu ce secteur pourtant essentiel de l’édition.

Vrai problème

Passionnée par le livre, avec lequel elle a « un rapport affectif » tant pour son contenu que pour l’objet lui-même, la jeune femme a suivi à l’université Paris IV-Sorbonne un master 2 Études littéraires comparées, puis un master professionnel Édition. Diplômes en poche, elle entre en tant que stagiaire chez Zinc Éditions. C’est là qu’elle découvre la diffusion et comprend alors vite qu’il s’agit du « vrai problème » des petites structures. Ces éditeurs ont en effet un besoin vital de se faire connaître, mais les gros diffuseurs ne sont pas adaptés pour les représenter. N’y aurait-il donc pas là « un système à inventer » ?

Coopération

Un « système à inventer » certes, mais qui ne doit rien sacrifier au « rapport affectif » que Mathilde Roux entretient avec le livre. À ce titre, elle vit son absence de formation commerciale comme un avantage lorsqu’elle choisit « de mettre ses mains dans le cambouis » en créant en 2012 son auto-entreprise : Amalia Diffusion (nom tiré de Villa Amalia, de Pascal Quignard). Ses atouts : lire toute la production des éditeurs qu’elle représente ; dénicher des points de vente inédits ; favoriser la coopération entre éditeurs et libraires ; mais aussi stocker, traiter les commandes, facturer… car Amalia Diffusion gère également la distribution.

De quatre à ses débuts, Mathilde Roux défend aujourd’hui neuf maisons. En 2015, Amalia Diffusion devient une association et inaugure ainsi une nouvelle manière de diffuser, en privilégiant toujours plus les liens entre des libraires désireux d’étoffer leur vitrine avec des titres atypiques et des petits éditeurs créatifs dont le fonctionnement est incompatible sur le plan économique avec les exigences des gros diffuseurs.

Formation

Une formation commerciale associée à un goût pour le livre ou une formation dans l’édition sont les meilleurs atouts pour qui souhaite travailler dans la diffusion. L’université Paris XIII propose un master Édition, spécialité commercialisation du livre, et l’université de Poitiers un master professionnel Livres et Médiations, édition commercialisation et vie littéraire. À noter également la licence professionnelle Métiers de l’édition à l’IUT de La Roche-sur-Yon. L’Asfored dispense des formations continues : la commercialisation du livre, diffusion et distribution du livre, vendre et mettre en marché le livre papier et numérique.

La commercialisation du livre

Diffusion et distribution du livre

Vendre et mettre en marché le livre papier et numérique

Master Édition, commercialisation du livre à Paris XIII

Master pro Livres et Médiations, édition commercialisation et vie littéraire à Poitiers

Licence professionnelle Métiers de l’édition de l’IUT de La Roche-sur-Yon