Magazine

Nantes, histoires d’eau, de Stéphane Pajot

Livres

Dans Nantes, histoires d’eau, Stéphane Pajot aborde la ville par l’aspect qui a fait d’elle la “Venise de l’ouest” et réveille pour nous son charme d’avant les “comblements”. Lecture de Gérard Lambert-Ullmann

Stéphane Pajot, auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire de Nantes, aborde ici la ville par l’aspect qui a fait d’elle, si longtemps, la “fille des eaux”, la “Venise de l’ouest”.

Retraçant, à l’aide de nombreuses photographies d’archives dont certaines inédites et très belles, la longue relation de la ville avec son fleuve et ses rivières, Stéphane Pajot réveille pour nous le charme de cet ancien temps d’avant les “comblements”.

On mesure alors tout ce que ces grands travaux ont fait perdre à cette ville. Certes, la Loire débordait parfois et s’invitait dans les rues. Mais elle aurait pu être “domptée” autrement. Et l’on pourrait encore aujourd’hui voir des voiliers devant le château, boire un verre en terrasse en contemplant les flots au lieu du défilé des voitures, et – pourquoi pas – aller en barque à un rendez vous galant. Mais les rouleaux compresseurs de la “modernité” sont passés. Ne reste plus que ce livre pour cultiver la nostalgie. Profitons-en. C’est du beau travail.

Nantes, histoires d’eau, de Stéphane Pajot , D’Orbestier, 256 pp., 29,90€, ISBN: 9782842382032.