Magazine

Les jubilations de l'écriture ou Portraits nés sous contrainte de Claude Juliette Fèvre

Livres

Inspir’Éditions, une nouvelle  maison d’édition  yonnaise, publie le premier opus de sa collection “Les Jubilations de l’écriture”. Claude Juliette Fèvre livre une galerie de portraits nés à l’occasion de scènes ouvertes d’écriture et nous entraîne dans son univers fantaisiste, teinté de poésie et de douce ironie. Lecture de Jean-François Sabourin.

À travers ses ateliers d’écriture, Claude Juliette Fèvre, en véritable aventurière des mots, creuse depuis de nombreuses années des pistes encore inexplorées: s’appuyer sur des codes littéraires pour mieux les enfreindre. Ici, elle récolte, transmet, réinvente l’écriture, le sens de l’image pour “s'écrire soi-même”.

Dans ce recueil, elle resserre son propos en nous offrant ici une galerie de portraits qui témoigne de son désir de transmettre : depuis Arthur, élève inattentif, à Léon, écrivain habité par ses monstres d’encre et de papier, on plonge dans cette lecture avec une curiosité toute enfantine, puisque c'est bien de jouer qu'il s'agit ! Jouer avec les mots, les genres littéraires, jouer de sa plume sous la contrainte d’une consigne, mais aussi jongler avec les objets et les images.

Il s’agit souvent d’une imagination qui vagabonde: ‟Il songeait aux Cathares, ces ‘Parfaits’ poussés au sacrifice, retranchés dans leur citadelle. Il songeait à Jacques Brel, pilotant seul son avion au-dessus des eaux azuréennes des Marquises et se disait que lui, il irait voler au-dessus de la Martinique pour y rejoindre la fulgurance des mots du poète Aimé Césaire. Cette idée là le garderait vivant : le rêve d’un vol au-dessus de l’immensité verte et bleue, déclamant les poèmes qui l’habitaient.”

‟Les mots sont de petits êtres vivants, dit-elle, ils sont faits de chair. Ils font naître des images.” Laisser surgir les associations d'idées, donner de l'espace au rêve et à l'imaginaire, tous les sens sont invités dans cette aventure, tous les possibles se côtoient. Aucune limite, aucun interdit pour des personnages improbables. Chaque mot jouit d’une grâce, du plus élégant au plus populaire, chaque ligne est incarnée.

Ce recueil se veut un lieu de transmission où l’inventivité migre vers d’autres mains, d’autres consciences pour devenir passeur de lignes.

En faisant de l’écoute bienveillante le pari de l’émulation réciproque, Claude Juliette Fèvre revendique que ses ateliers soient des chambres d’échos, des espaces où la pensée circule et ne bute ni sur les préjugés ni sur la vanité. Un lieu d’ouverture et de brassage, comme un bord de mer.

Les Jubilations de l’écriture ou Portraits nés sous contrainte, de Claude Juliette Fèvre, Illustration de Maryse PoirierInspir’éditions, 100 p., 10 €, ISBN  : 978-2-9563621-1-1.