Magazine

Heures inutiles entre Loire et mer, de Jean-François et Hélène Salmon

Livres

Heures inutiles entre Loire et mer – voici un recueil précieux ! Tous les textes des chansons de Jean-François et Hélène Salmon, ainsi que quelques poèmes inédits “qui n’ont pas trouvé leur musique”. Lecture de Gérard Lambert-Ullmann.

Depuis longtemps ils composent et chantent de délicates et fortes “chansons d’accordéon”, selon la belle définition de Pierre Mac Orlan. Huit disques en témoignent depuis 1980 (Ils sont moins “productifs” que les stars boostées par le marketing, mais moins éphémères). Avec l’instrument de toutes les nostalgies et de toutes les danses, l’accordéon qui vrille et caresse, chatouille et déchire, mord et murmure, ils disent la Loire – ce fleuve “africain” – les quais et les grues de la ville négrière où “s’oublient les rêves”, le Bacalhau du vieux troquet portugais, la mer et “l’enfer des tombes marines qui s’y sont creusées”, la  dame en noir de Saint Nazaire et “le temps qui tremble un peu, comme une feuille de papier”, le vin bu avec les amis, les “belles amours” aux “étreintes galbées”, et la vie, ce “songe” que l’on regarde passer “comme l’eau” et les nuages, mais avec un grand “merci”.

Et voilà qu’un livre parait, qui recueille tous ces textes et d’autres, inédits : poèmes “qui n’ont pas trouvé leur musique”, “proses de divertissement”. 

L’ensemble illustré de subtils dessins au crayon de Jean François. Belle occasion de s’émouvoir sur ces très beaux textes que l’on ait ou non musique en tête, car ils donnent à entendre, avec ou sans accordéon, un chant superbe. 

Heures inutiles entre Loire et mer, de Jean-François et Hélène Salmon, éditions D’Orbestier, 160 p., 20 €, ISBN 9782842383633.

portail alip