Magazine

Les Étrangers, de Éric Pessan et Olivier de Solminihac

Livres

Cette nuit-là, la vie de Basile bascule. Un tunnel à franchir, une escapade en voiture : les événements s’enchaînent mais pour quelle destination ? Lecture de Carole Poujade.

À l’heure où les adultes hésitent, à l’heure où la justice condamne, Basile ne flanche pas. ‟Dans la vie, il y a deux genres de personnes. Ceux qui restent assis sur leur cul, et ceux qui se bougent. Choisis ton camp.” 

Et Basile choisit. 

Pourtant, c’est un peu le hasard qui le conduit vers Gaëtan / Gaël, un ancien camarade de classe, impliqué au côté des migrants. Mais c’est la nuit noire et loin des lumières de la ville, des vitrines et des lampadaires, place aux faisceaux des lampes torches, aux zébrures des feux d’artifice dans le ciel, aux pâles lueurs des phares de voitures. Les événements s’enchaînent pour une entrée directe dans le monde des migrants et leur “éco-système”: contrôles de police, trafics, mafias. 

Le livre est l’histoire d’une course poursuite, d’un commando hétéroclite pour libérer Nima, un jeune étranger en danger de mort. Un monde nouveau s’offre à l’adolescent et ses tourments : celui des fantômes. ‟Ils ont traversé la guerre, la famine, le désert, la mort. Ils ont plusieurs fois échappé à la mort et ils sont morts plusieurs fois. (…) Et beaucoup de gens ne croient pas en leur existence, soit qu’ils ne les voient pas, soit qu’ils ne veulent pas les voir, et en même temps ils en ont peur, et en même temps ils croient qu’ils sont partout.” 

Des fantômes, vous dis-je, qui résonnent chez Basile, guident ses réflexions sur la vie, le sens de l’action. Une aventure qui lui permettra peut-être de découvrir sa propre route. 

Un livre écrit à quatre mains, mais d’une seule voix qui parle à des adolescents, de l’adolescence et du monde d’aujourd’hui, dans une troublante actualité.

Les Étrangers, d'Éric Pessan et Olivier de Solminihac Éditions L’école des Loisirs, 125 p., 13€, ISBN 978-2-211-23683-6. 

 portail alip