Magazine

Les amants du Ralliement, de Philippe Nédélec

Livres

Les Amants du Ralliement, le nouveau recueil de Philippe Nédélec, met en scène cinquante ans de la ville d’Angers. Chaque nouvelle est comme un instantané pris au fil des ans et des âges.

 

Le projet de ce deuxième recueil de Philippe Nédélec (après Histoires pas très cathodiques en 2004) est de mettre en scène “cinquante ans de l’histoire d’une ville”. En l’occurrence, Angers, sa ville natale. 

Chacune des dix-huit nouvelles montre les métamorphoses de la ville en des lieux différents et en parallèle, l’histoire de dix-huit de ses habitants (tous nés en 1960) entre 1972 et 2022. Là réside l’originalité de ce recueil qui propose une promenade autant spatiale que temporelle. Avec en toile de fond quelques anecdotes savoureuses sur la vie, les amours et la mort des personnages… mais Angers n’inspire pas que la morosité. 

Tout commence à 12 ans, quand au temps des amourettes naissantes, on taquine le brochet en Loire. À 15 ans, on va regarder les trains sur la passerelle de la Gare Saint-Laud. À 19 ans, on va réviser son bac à la Bibliothèque Toussaint. À 24 ans, à l’âge des amours étudiantes, on est sur le campus de droit à Belle-Beille. À 27 ans, on se marie en grandes pompes à la Mairie. À 38 ans, on va en famille acheter les cadeaux dans les chalets du Marché de Noël sur la Place du Ralliement. À 43 ans, on se croit encore jeune en allant à la nouvelle piscine, mais on a du mal à oublier l’ancienne, à la Baumette !

“Plus une ville se modernise, plus je vieillis”, constate un personnage. Paradoxalement, plus la ville rajeunit, plus les personnages ont la nostalgie de leur jeunesse. “C’est la vie”, pourrait-on dire. Mais la vie des habitants n’est pas celle des villes. Certes les rapports au temps et à la durée sont différents… mais la quête du bonheur reste toujours possible. 

Et l’on attend l’âge de la retraite… en 2022 où après une vie de dur labeur, on pourra peut-être aller jusqu’au bout du monde, “le vrai”, et ne pas se contenter de la  petite “promenade  du bout du monde”  sous les remparts du Château, immuable depuis des siècles ! 

Philippe Nédélec a réussi à saisir ce double mouvement. À la fois dans la soixantaine de photographies (prises par l’auteur) et dans le texte où chaque nouvelle est comme un instantané pris au fil des ans et des âges. 

Les amants du Ralliement, de Philippe Nédélec, Éditions du Petit Pavé, 132p., 15€, ISBN: 978-2-84712-541-2.

portail alip