Magazine

L’aide à l’emploi, de Pierre Barrault

Livres

L’aide à l’emploi est le nouveau livre de Pierre Barrault, un humaniste inquiet, un auteur exigeant qui voit loin. Lecture par Alain Girard-Daudon.

Ça commence, ou plutôt ça ne commence pas vraiment. C'est comme un bégaiement, il y a quatre débuts possibles. Car les livres de Pierre Barrault n'ont ni queue ni tête pour notre plus grande joie de lecteur. On se croit parfois dans un mauvais rêve, mais ce n'est que le réel qui dysfonctionne. On se souvient de l'excellent Clonck, paru précédemment.

L'histoire dans ce nouvel opus, parce qu'il y en a tout de même une un peu, est celle d'Artalbur, dont la ressemblance avec l'auteur n'est pas fortuite. Comme lui, toujours il “attend que les choses elles-mêmes rentrent dans l'ordre”, comme lui il cherche sans envie un emploi, comme un moderne Bartleby il résiste, ne suit pas le mouvement. Pourtant il ne tient guère en place, ouvre des portes, se cogne aux choses à la manière d'un personnage burlesque de film muet (j'imagine bien Buster Keaton jouant ce rôle).

Mais comment l'appréhender ce monde et ces choses, bardées d'injonctions, de conseils, d'interdictions (comment conserver son café, utiliser son téléphone, etc.) ? Comment échapper au harcèlement du conseiller à l'emploi, à la doctoresse qui vous ausculte sans empathie, à un certain Cron qui, très au-dessus de nous régente nos vies (“Tout le monde travaille pour Cron, je sais”) ? Car derrière l'humour (forme de désespoir, on le sait), derrière le plaisir qu'il y a à raconter l'absurde, il y a le portrait grinçant d'une société qui ne sait pas vers quoi elle glisse doucement. À l’extrême fin du livre, il est dit que “la situation est de plus en plus compliquée”. “Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond et me voilà dans la salle d'attente.” Quand il ne court pas, quand il ne pousse pas des portes, Altabur attend beaucoup, comme un personnage de Beckett.

En ce sens, L'aide à l'emploi est un livre plus sombre que les deux premiers récits de Pierre Barrault. Cette œuvre en devenir que l'on qualifie un peu vite de fantaisiste, est aussi celle d'un humaniste inquiet, d'un auteur exigeant qui voit loin, avec lequel il faudra compter.

L’aide à l’emploi, de Pierre Barrault, Éditions Louise Bottu, 154 p., 14€, ISBN: 979-10-92723-28-1.

portail alip