Magazine

De nouveaux administrateurs rejoignent Mobilis

Hier soir, le 5 juillet 2018, s'est tenue la 4e Assemblée générale de Mobilis à Nantes.

Une petite quarantaine de personnes étaient rassemblées hier soir dans la très belle salle Mellier de l'hotel de ville de Nantes, pour la 4e Assemblée générale de Mobilis. De nombreux métiers du livre étaient représentés et c'est la preuve, s'il en était besoin, que Mobilis constitue bien le trait d'union essentiel entre les secteurs d'une filière ample, diffuse et complexe. Mission accomplie, donc, pour notre jeune structure qui, au gré des actions, des publications et des projets transversaux, garde le cap avec l'interprofession encore et toujours en ligne de mire.

Rapport moral 2017 de Claudine Paque, présidente

L’an dernier, en juin 2017, nous vous avions présenté le rapport moral de Philippe Forest. Je souhaite commencer par le saluer, lui qui a été le premier président de notre association et a accompagné ses 3 premières années. Il témoignait de tout le travail déjà accompli et je prends sa suite puisque j’ai eu l’honneur d’être élue présidente quelques semaines plus tard.

En juin 2017, le CA a été largement renouvelé et 9 nouveaux membres ont rejoint ceux qui étaient déjà engagés depuis 3 ans. Je veux d’abord témoigner de la dynamique de cette équipe recomposée qui s’est mise au travail dès début septembre. Merci en particulier à Marie Rébulard, Caroline de Benedetti, Catherine Gaborit, Jean-Luc Jaunet et Bernard Martin qui ont travaillé sur la formation continue des professionnels du livre, les relations publiques de Mobilis ou l’intérêt pour les métiers du livre de réfléchir et d’agir à l’échelle européenne. Merci aux membres du CA qui ont été très présents et très actifs avec de nombreuses prises de parole. Je souligne ce dynamisme car il est essentiel pour garantir une vie associative riche et active. L’équipe salariée est remarquablement efficace mais Emmanuelle Garcia et Stéphanie Lechêne nous ont alertés en CA sur la surcharge de travail et il est essentiel qu’elles puissent compter sur des bénévoles présents et impliqués. C’est le cas actuellement et je salue l’engagement de Jean-Charles Niclas, John Taylor, Philippe Mathé, Cathie Barreau, Cyril Armange et Thierry Bodin-Hullin, Georges Maximos, Johann Audouin, Franck Ravain et Emmanuelle Bousquet  en plus des membres pré-cités. 

Dès septembre, j’ai pu rencontrer nos partenaires institutionnels et je les remercie ici de leur disponibilité. Merci à la DRAC des Pays de la Loire, à Nicole Phoyu-Yedid, directrice de la DRAC, pour son accueil, à Patrice Ducher, directeur-adjoint, et Jean-Pierre Meyniel, conseiller livre et lecture, pour leur écoute et leur suivi attentif ; merci à Laurence Garnier, vice-présidente de la Région et élue en charge de la culture et du livre, pour son enthousiasme, merci à Christine Marzelière pour ses conseils précieux.  Merci aussi à Aymeric Seassau, représentant de la ville de Nantes au CA pour son soutien militant. Merci enfin à Catherine Touchefeu, élue Culture au Conseil départemental qui s’est montrée sensible aux actions de Mobilis. 

Auprès de tous, j’ai été très fière et honorée de porter le message de Mobilis et de présenter les actions que vous détaillera le rapport d’activité 2017 et qui, toutes, conjuguent au présent voire au futur, les 5 verbes fondateurs de l’action de Mobilis : observer, informer, former, rassembler et accompagner. Si je ne retiens qu’une action par verbe,

Observer : 2017 a été l’année de la mise en œuvre de l’étude de filière, diagnostic complet qui devrait aboutir prochainement sur un contrat de filière Livre et lecture en Pays de La Loire, avec la participation du CNL, de la DRAC, du Conseil régional et de Mobilis.

Informer : 2017 a été une année particulièrement riche en publications avec en particulier 2 numéros de la revue MobiLISONS. Je salue l’implication du très actif comité de rédaction composé de 12 personnes et en particulier John Taylor, coordinateur éditorial du hors-série consacré aux Littératures ligériennes. 

Former : En 2017, je retiens les 5 temps qui ont permis à 47 professionnels de suivre une formation pointue de 1 ou 2 jours, concrète et personnalisée grâce à une jauge limitée à 6 ou 8 personnes.

Rassembler : Parmi les 15 temps publics qui ont rassemblé les professionnels, je souhaite mettre en lumière les 10 temps interprofessionnels. Ils sont essentiels pour susciter des rencontres génératrices de projets transversaux. 

Accompagner : La caractéristique de 2017 est l’ouverture à l’international avec la mobilité de 6 éditeurs au salon de Bologne organisée pour 2018 et la mise en place d’un projet Erasmus + en lien avec les 3 autres pôles régionaux (musique, arts visuels et cinéma-audiovisuel). Nous en espérons des découvertes stimulantes et des expériences transposables pour mieux accompagner les acteurs du Livre et de la Lecture en pays de la Loire dès 2020.

Voilà qui illustre la mission de Mobilis : mettre en lumière et accompagner les acteurs des métiers du livre, favoriser la réflexion interprofessionnelle mais aussi, et c’est sans doute le plus difficile mais le plus important, relayer les informations constructives et montrer les nouvelles voies ouvertes par les nouvelles technologies et nouveaux usages. Il s’agit d’observer lucidement les changements profonds et durables que nous a rappelés Max Prieux, directeur de la diffusion chez Nathan, invité par Mobilis au dernier forum des métiers du livre : jamais nous n’avons autant lu ni écrit et la pratique des textos et des mails modifie notre rapport à l’écrit et à la lecture ; chacun peut désormais avoir une activité de publication sur les réseaux ; chacun sait qu’il peut obtenir par internet un livre en 24 h ; la médiathèque accepte le bruit, devient lieu de pratiques numériques et s’empare d’enjeux sociaux ; les youtubeurs et désormais booktubeurs qui sont surtout des booktubeuses sont des prescripteurs très suivis en particulier par les lecteurs jeunes adultes. 

Toutes ces modifications sont déstabilisantes et elles nous obligent, tous, à nous mettre en mouvement, ce mouvement de la marche qui est généré par un déséquilibre sans cesse compensé. Mobilis porte bien son nom : « en mouvement », et encore davantage si on le replace dans la citation de Jules Verne dont il est tiré : Mobilis in mobile, « en mouvement dans un monde en mouvement ». Notre monde est en mouvement, un mouvement qui peut effrayer par son accélération et ses menaces mais qui peut aussi réjouir par ses possibles. Le livre ne survit pas, il vit, en adéquation avec son temps, et notre défi, à nous, acteurs des Métiers du livre  est de convoquer et d’unir nos forces pour avancer : lucidité, imagination, ouverture à de nouvelles pratiques, actions interprofessionnelles. 

L’équipe de Mobilis s’emploie à relever ce défi. Je salue le travail de nos deux animatrices de réseau Emmanuelle Garcia, directrice, et Stéphanie Lechêne, chargée de communication, deux femmes remarquables qui, par leur énergie, leur intelligence, leurs compétences et leur chaleur humaine donnent envie de travailler avec elles et  d’agir à leurs côtés. Qu’elles soient chaleureusement remerciées. 

Mais il est nécessaire que les membres du CA restent actifs, que les adhérents s’impliquent et que les différentes associations « participent activement à une véritable convergence entre les filières, en partenariat et en bonne intelligence avec Mobilis et les autres acteurs concernés ». Je cite ici Philippe Forest qui dans son rapport moral l’an dernier pensait cette convergence acquise avec la mise en place du poste de Delphine Ripoche, employée au sein de Mobilis pour travailler à la fois pour l’Alip et Coll.Libris. Ce n’est pas si évident. Travailler ensemble au service du Livre et de la lecture exige un effort permanent pour dépasser les spécificités de chacun et pour que les particularités de chaque métier conduisent au dialogue. Ce n’est ni facile ni toujours confortable mais, j’en suis convaincue, c’est nécessaire pour que vivent et se développent le Livre et la Lecture. 

Rapport d'activités et rapport financier 2017

Consulter ces rapports ici (format PDF)

Elections au conseil d'administration : 4 sièges pourvus

5 personnes ont présenté leur candidature aux postes vacants du conseil d'administration. 
4 d'entre elles ont été élues : 

  • Pour le Collège Bibliothèques et centres de documentation : Sophie Rouyer, directrice des bibliothèques du Mans (72)
  • Pour le Collège Vie littéraire / Structures de promotion du livre et de la lecture : Eloïse Guénégès, responsable du Pôle littérature du Grand R à La Roche-sur-Yon (85)
  • Pour le Collège Collectivités : Franck Ravain, adjoint au maire de la ville de Mazé Millon (49) et Aymeric Seassau, adjoint au maire de la ville de Nantes (44)

Frédérique Manin, qui siègait au Conseil d'administration depuis 2014 dans le Collège Vie littéraire / Structures de promotion du livre et de la lecture, quitte donc le CA. Les administrateurs et l'équipe salariée de Mobilis la remercient chaleureusement pour son engagement constant, militant et énérgique dans la construction de Mobilis, où elle a occupé la fonction de Vice-présidente.

Voir la composition actuelle du Conseil d'administration de MOBILIS