Magazine

La loire romantique, de Christian Robin

Livres

La Loire romantique, une riche étude, fouillée, de Christian Robin qui  nous met au jour beaucoup d’épisodes de vie et de textes oubliés des grands écrivains, dans leurs rencontres avec la Loire.

Voici un livre pour les amoureux de la Loire et de la littérature du XIXe siècle, en particulier celle qui “prolonge le romantisme tard dans le siècle”! Parmi les nombreux écrivains-voyageurs de la Loire, à cette époque, l’auteur a choisi quelques grandes figures  : Dumas, Balzac, Hugo. Stendhal, Michelet, Jules Verne, George Sand, dont les écrits permettent de goûter la diversité des approches, des sentiments suscités par le fleuve.

Le livre nous ramène d’abord, grâce à des textes souvent méconnus, vers un état disparu de la Loire, de ses rives, de ses villes. On redécouvre la navigation sur le fleuve, la beauté du patrimoine bâti, parfois victime du temps mais encore préservé de certaines restaurations abusives. Stendhal est en cette matière un guide précieux et, tout comme le fera Flaubert, il aime à lire “in situ” les livres évoquant les lieux visités, à retrouver le terroir des œuvres.

Pour d’autres auteurs, le voyage se colore des sentiments du moment. Ainsi, pour Hugo, quel contraste entre la visite radieuse de Blois, lieu aimé de la maison paternelle, et celle de Saumur, toute assombrie par la découverte, deux jours plus tôt, de la noyade de sa fille! Pour nous rendre sensibles ces états intérieurs, l’auteur a rassemblé une vaste documentation où abondent les écrits intimes  : carnets, albums, lettres, journal, mémoires. Dans une tonalité plus heureuse, on voit ainsi Michelet s’émerveiller du beau et grand jardin de la maison louée à Nantes ou Balzac s’enticher du château de Moncontour qu’il souhaiterait acquérir  ; Balzac qui demeure, de très loin, le “grand poète du fleuve”, celui qui a certainement le mieux perçu sa douce et insistante beauté.

L’analyse attentive des textes à laquelle se livre l’auteur permet aussi de suivre le travail des écrivains, d’assister en direct à la “fabrique de la littérature”. On observe ainsi comment Dumas, d’un rapport au roi sur sa mission en Vendée, va tirer les matériaux pour un article de revue, pour ses Mémoires, et pour un roman oublié, Les Louves de Machecoul. De la même manière, on voit quel parti George Sand tire de son voyage en pays “breton” pour dessiner le cadre de son roman Cadio, et comment l’imaginaire de Jules Verne s’est nourri de son enfance au bord du fleuve.

Au total, un livre riche, fouillé, qui met heureusement au jour beaucoup d’épisodes de vie et de textes oubliés des grands “romantiques”, dans leurs rencontres avec la Loire  !      

Christian Robin, Éditions du Petit Pavé, 274 pp., 24€, ISBN  : 9782847124767