Magazine

303 : Vélo (mai 2015)

Livres

Très belle couverture (sorte de version moderne d'une pub Gitane des années 70) pour ce numéro spécial vélo : lignes, pois, couleurs, damier noir et blanc recouvert de vernis sélectif... 303 mouille le maillot.

 

Ce visuel est signé du duo de designers lyonnais Superscript2, qui s'est fait connaître à Nantes en imaginant en 2013 et 2014 l'identité visuelle du festival Scopitone (lire à ce sujet l'article du média musical en ligne Tohu Bohu). Côté iconographie, on note une fois plus le très bon travail général de photogravure, preuve que 303 porte autant de soin au texte qu'à l'image.

Quel plaisir de découvrir l'histoire de la rustine (fabriquée par les Ets Rustin dans la Sarthe) et de son célèbre packaging rouge et bleu. Jubilatoire aussi d'apprendre que le premier des hipsters à rouler sur un fixie, un vélo à pignon fixe, s’appelait Alfred Jarry (en 1896) !

Très bonne idée aussi de consacrer le portfolio central de ce numéro à Dominique Bulteau pour sa série Grimasques (2006). En 24 dessins à l'encre sur papier, l'artiste, dixit Eva Prouteau, « se met en scène avec des accessoires propres au monde du vélo : ici un casque profilé, telle une extension de boîte crânienne, là un boyau qui semble sortir de son corps... ». Idem pour la carte blanche, logique, au poète Bernard Chambaz dont un extrait du texte Été II s'étend, en roue libre, sur 4 pages jaunes (et quelques jeux de mise en page).

Un numéro Vélo qui tombe donc à point nommé puisque se déroule à Nantes, du 2 au 5 juin 2015, Vélocity, congrès mondial ès bicyclette.
À noter par ailleurs la sortie simultanée d’un numéro de l'excellente revue « sportive » Desports consacré au même thème (on y annonce notamment un portfolio des maillots du Tour de France).

Deux belles revues donc, pour un beau tandem de lecture estivale.

303, arts, recherches, créations, Vélo, N°136, mai 2015, 124 pages, 15 euros.
Desports, N°6, mai 2015, 224 pages, 19 euros.