Magazine

Ménage de printemps… en été !

Actualités

Premier article d'une longue série dédiée aux initiatives de traitement des collections patrimoniales et aux professionnels qui oeuvrent pour transmettre le patrimoine écrit aux générations futures.

Rencontrons Aurélie, Léa, Audrey et Marie dans les magasins de la médiathèque du Mans. Elles nous expliquent en quoi consiste une opération de dépoussiérage de livres anciens.

 

Chantier de dépoussiérage du magasin du fonds ancien de la médiathèque du Mans

Le chantier de dépoussiérage actuellement en cours dans le magasin du fonds ancien de la médiathèque du Mans s’inscrit dans un vaste plan de conservation des collections qui comprend trois axes principaux d’intervention : la stabilisation climatique des magasins, l’assainissement des collections et le réaménagement de la salle de consultation des documents.

Des collections inestimables 

Couvrant quatre siècles de production éditoriale (du XVIe au XIXe siècle), le fonds ancien offre un panorama complet de l’histoire du livre dans tous les domaines de la connaissance, de la théologie aux sciences en passant par le droit, l’histoire et la littérature. On y trouve les éditions les plus rares et les plus recherchées de chaque époque, parfois dans des exemplaires uniques au monde. Une grande partie de ces trésors a été réunie par les religieux de l’Abbaye de Saint-Vincent, dont la riche bibliothèque rivalisait au XVIIIe siècle avec celle de Saint-Germain-des-Prés.

 

Une opération d’envergure inédite

Victime du temps et de mauvaises conditions de conservation qui ont favorisé l’apparition de champignons et d’insectes nocifs pour les cuirs et les papiers, ce fonds patrimonial nécessitait de passer entre les mains d’experts. Quatre professionnelles de l’entreprise Filigrane ont donc entamé un chantier inédit dans l’histoire de la Médiathèque : dépoussiérer tous les ouvrages du fonds ancien (autour de 116 000…), de l’in-folio massif à la mince brochure de quelques pages, des reliures armoriées aux simples brochés 19e. Depuis début mars et ce jusqu’à fin août, Aurélie, Léa, Audrey et Marie nettoient méthodiquement chaque ouvrage armées d’aspirateurs spécifiques à double vitesse, de petites brosses, de chiffons, de gants, de masques et s’emploient à collecter chacun des morceaux de livres tombés/détachés en même temps qu’à référencer chacun des livres passés entre leurs mains. Dans un second temps, l’équipe consolide les ouvrages dont les plats et les dos se détachent en les entourant de banderoles en sergé de coton.  Ce travail minutieux est complété par le nettoyage à l’eau et à l’éthanol des étagères, puis par le bâchage complet des travées afin d’éviter toute dispersion de poussière durant le chantier.

Une fois l’opération terminée, un reconditionnement ciblé du fonds ancien sera planifié pour optimiser et mettre en valeur le travail accompli par cette équipe de choc !