Magazine

Mécénat, crowdfunding : quels financements privés pour le livre ?

Actualités

La FILL (fédération interrégionale livre et lecture), qui rassemble la plupart des structures régionales pour le livre de France et dont Mobilis fait partie, vient de publier un dossier sur le thème des financements privés pour le livre. À lire de toute urgence.

Monter un festival (ou éviter sa disparition), développer une maison d’édition, ouvrir, agrandir (ou sauver) une librairie :  les aides privées, par le biais du mécénat ou du financement participatif (crowdfunding), sont des outils complémentaires aux aides publiques non négligeables dans le montage financier des projets culturels.

Le mécénat reste encore marginal dans le secteur du livre. Des manifestations littéraires arrivent certes à décrocher le soutien de fondations d’entreprise, de banques, de chaînes hôtelières, mais c’est encore vers les grandes expositions, le spectacle vivant ou la préservation du patrimoine que va l’essentiel des dons. Comment dépasser ce faible intérêt des mécènes pour le monde du livre ? La bonne approche pour séduire les entreprises passe-t-elle par le mécénat ou le partenariat de proximité ?

Second volet de ce dossier, le financement participatif ou crowdfunding qui ne cesse de prendre de l’ampleur et couvre tous les secteurs économiques, dont le livre et l’édition. Les internautes apportent des sommes parfois élevées, pour contribuer à la publication d’un ouvrage par son auteur lui-même ou par une maison d’édition, ou pour aider à la création ou à la préservation d’une librairie. Le crowdfunding, en faisant se rassembler une communauté autour d’un objectif, offre bien des avantages pour les porteurs de projets : se faire connaître, limiter les risques économiques, développer une clientèle.

Encore faut-il ne pas en attendre des miracles et savoir manier les outils pour nouer un partenariat avec un mécène ou réussir sa campagne de crowdfunding.

Car comme en témoignent tous les acteurs du livre et de la lecture interrogés dans ce dossier, ces modes de financement n’ont rien d’anecdotiques, même pour des projets de taille modeste !

Ce dossier a été préparé en 2018 grâce aux ressources de Livre et Lecture en Bretagne, Normandie Livre & Lecture, l’ALCA Nouvelle-Aquitaine, l’Agence régionale du Livre Provence-Alpes-Côte d’Azur et la FILL, avec la collaboration des membres de la commission Fill-Information-Communication.

Découvrir le dossier dans son intégralité