Magazine

Émilie Chevalme, chargée de mission Patrimoine écrit pour Mobilis

Actualités

Le 3 décembre 2018, l'équipe de Mobilis s'est enrichie d'une nouvelle présence : celle d'Emilie Chevalme, dont le domaine d'action est le patrimoine écrit. Présentations et explications.

Propos recueillis par Claire Loup.

Vous avez depuis peu intégré l’association Mobilis en tant que chargée de mission autour du patrimoine écrit. Parlez-nous de votre parcours. 

Après un master de recherche en Lettres, j’ai suivi à Troyes un master 1 Expertise et Valorisation du Patrimoine Écrit.

À la fin de cette année de formation, j’ai effectué un stage au sein d’Interbibly, l’agence de coopération des professionnels du livre de la région Champagne Ardenne, à la suite duquel j’ai été embauchée en tant que chargée de mission Patrimoine écrit.

J’ai travaillé principalement au recensement des fonds patrimoniaux de cette région ainsi qu’à l’accompagnement de projets de signalement – collectage d’informations factuelles sur les fonds (nombre de documents, leurs provenances etc …)  et leur catalogage.

Mon poste était financé à moitié par la BnF, de laquelle j’ai reçu en échange une solide formation technique - apprendre à entrer toutes les informations collectées dans leur base nationale (le Répertoire), informatiser des notices de catalogues ou encore maitriser le langage particulier de description des archives en bibliothèque (E.A.D) 

Au total, je suis restée six ans dans cette structure, avant d’intégrer Mobilis début décembre. 

En tant que chargée de mission patrimoine écrit, quelles vont être vos tâches au sein de Mobilis ?  

Ma mission principale est d’avancer sur la question du signalement dans la région Pays de la Loire : inscrire les fonds dans le Répertoire du Catalogue Collectif de France de la BnF et accompagner des projets d’informatisation des catalogues, qu’il s’agisse d’imprimés anciens, de manuscrits ou d’archives. 

Je vais également proposer des formations aux professionnels à certains outils au sein des bibliothèques. 

Je compte bien m’appuyer sur les forces vives et les compétences des professionnels déjà présents sur le territoire. Trois bibliothèques sont classées en Pays de la Loire : Le Mans, Nantes et Angers. À chacune d’elles est affilié un conservateur d’État, mis à disposition de la collectivité. Ces derniers peuvent aussi former des professionnels de structures plus petites ou moins avancées dans la prise en compte de leurs fonds patrimoniaux. Je vais organiser des rencontres entre eux, les faire échanger sur leurs pratiques pour améliorer la professionnalisation.

Il existe un catalogue général des manuscrits des bibliothèques de France par établissement - donc par bibliothèques, par ville. Les premiers signalements remontent à 1870 et s’étalent jusqu’aux alentours de 1990. Une mise à jour de ces catalogues doit être effectuée. 

Enfin, j’assurerai aux côtés du CR Sudoc-PS la coordination du Plan de conservation partagée des périodiques (PCPP) : c’est un outil intéressant qui a pour but de raisonner la conservation des périodiques sur le territoire régional et, de ce fait, de permettre également aux professionnels de désherber (se défaire) de certains titres le cœur léger en sachant que telle autre bibliothèque conserve le titre et le met à disposition du public.  

Je fais un travail passionnant où les rencontres humaines sont nombreuses et souvent très enrichissantes, en plus d’avoir accès à des documents magnifiques, ce qui est un énorme privilège !

 

Pour contacter Emilie Chevalme : 02 40 84 06 45 et emilie.chevalme@mobilis-paysdelaloire.fr