Magazine

Drac des Pays de la Loire : les deux nouveaux visages du livre

Actualités

Entrées en fonction le 1er janvier 2021, Séverine Boullay et Laure Joubert sont les deux nouvelles conseillères livre et lecture de la Drac Pays de la Loire.

Parcours
Diplômées de l’Enssib, Laure Joubert et Séverine Boullay sont conservateurs d’État des bibliothèques.

Laure Joubert démarre sa carrière à la Direction du livre et de la lecture du ministère de la Culture. Elle est ensuite conservateur du fonds patrimonial de la bibliothèque Jacques-Demy de Nantes, de 2004 à 2008. Puis, nommée conseillère livre et lecture, elle exerce tout d’abord à la Drac de la région Poitou-Charentes, avant de rejoindre celle de Nouvelle-Aquitaine, de 2017 à fin 2020.

Séverine Boullay a d’abord travaillé à la Bibliothèque départementale d’Eure et Loir de 2012 à 2015, avant de prendre la direction des trois médiathèques municipales de Vannes. En 2015, elle est chargée d’acquisitions au département philosophie, histoire et sciences de l’homme de la Bibliothèque nationale de France. Elle devient ensuite chef du service « Nouvelle génération » de la Bibliothèque publique d’information (Bpi) du Centre Georges-Pompidou jusqu’à fin 2020.

Toutes deux perçoivent un réel dynamisme de la région Pays de la Loire en matière de lecture publique.
Pour Laure Joubert, « Le budget de dotation construction et investissement est élevé : 4 millions d’euros pour cinq départements, cela traduit un vrai mouvement de fonds ».

À leur arrivée, un nombre important de dossiers de construction et de modernisation d’équipements les attendaient : une quarantaine pour Laure Joubert, une cinquantaine pour Séverine Boullay. Cette dernière relève « la volonté forte des élus. Beaucoup de médiathèques vont fleurir. Je note aussi une promotion affirmée des auteurs à travers les résidences littéraires. »

Des aires géographiques distinctes

Deux postes pour une double répartition des attributions. Géographique tout d’abord. Séverine Boullay est la référente de Nantes et de sa métropole, du Maine-et-Loire et de la Sarthe. Laure Joubert est en charge de la Loire-atlantique hors Nantes et métropole, de la Vendée et de la Mayenne.

Chaque territoire a ainsi une seule et unique interlocutrice. « Cela nous donne une vision globale de la chaîne du livre au sein d’un même territoire explique Séverine Boullay. Cela facilite la cohésion, la mise en relation et la création de synergies entre les acteurs et nous permet de mieux repérer les besoins du terrain ».
« Ce fonctionnement correspond à l’évolution de nos modes d’intervention souligne Laure Joubert. Depuis 2011, la contractualisation se développe, notamment à travers des dispositifs tels que le Contrat Territoire Lecture. Tout cela renforce cette approche à la fois territoriale et transversale".

Car outre ce découpage géographique, les deux conseillères ont chacune la charge de grands dossiers transversaux et en assurent l’articulation entre l’État et la mise en œuvre par et au sein des territoires.

Séverine Boullay, lecture publique, label LIR, patrimoine, formation

« J’assure le suivi du label LIR sur le terrain et son relais auprès du Centre national du Livre. Concernant le patrimoine écrit, j’accompagne le plan de signalement des collections pour versement au catalogue de la BnF. La Drac aide Mobilis dans son plan de signalement régional des collections patrimoniales. Ce pôle patrimoine comprend également la conservation préventive des collections, puis leur valorisation, essentiellement à travers la numérisation. »
Autre domaine d’intervention, la formation. « Avec mes interlocuteurs, le Centre de formation aux carrières des bibliothèques (CFCB), le Centre national de la Fonction publique (CNFPT) et l’Association des bibliothécaires de France (ABF), nous souhaitons ouvrir davantage ces formations aux équipes territoriales. La Drac est consciente de l’enrichissement mutuel qu’offrent les formations qui rassemblent des professionnels dont les métiers sont à la fois similaires et différents. Nous veillons aussi au rapprochement avec les bibliothèques universitaires. »

Laure Joubert, lecture publique, économie du livre, publics empêchés

En charge de l’économie du livre, elle sera l’interlocutrice des associations professionnelles, Coll.LIBRIS, Alip et Mobilis. Le déploiement du Pass culture constitue un dossier important, avec l’entrée de tous les acteurs du livre dans le dispositif. « Outre les libraires, les manifestations littéraires y ont leur place ; le Pass peut financer l’entrée dans un festival. Lorsque l’entrée est gratuite, le dispositif leur permet, ainsi qu’aux bibliothèques, d’annoncer des animations s’adressant aux 18-19 ans. » « S’agissant des publics empêchés, nous travaillons dans le cadre des conventions Culture-Justice et Culture-Santé. Cela peut se traduire par la signature de contrats départementaux lecture itinérance (CDLI), comme avec le département de la Vendée.
Pour contribuer au recul de l’illettrisme, un appel à projets centré sur l’action culturelle et la maîtrise du français est ouvert tous les deux ans. L’appel vient d’être publié pour 2021 : il s’adresse à tous les acteurs des Pays de la Loire, qu’ils ressortent des secteurs culturels, sociaux, éducatifs, des structures de la justice ou même du monde de l’entreprise. »

Des chantiers prioritaires ?

Bien entendu, les priorités prennent en compte la situation sanitaire et ses conséquences. Dans le cadre du plan de relance du livre, un appel à projet de modernisation des librairies est d’ores et déjà en ligne sur le site de la Drac. Autre chantier prioritaire, l’élargissement de l’Éducation artistique et culturelle, avec la généralisation de « Jeunes en librairie », un programme permettant aux collégiens et lycéens de découvrir la librairie indépendante.

Leurs conseils lecture !
Laure JOUBERT lit Watership down, de Richard Adams, paru aux éditions Monsieur Toussaint Louverture.
Séverine BOULLAY lit Peau d’Homme de Hubert et Zanzim, paru aux éditions Glénat.

Site internet de la Drac des Pays de la Loire