Magazine

Auteur, lecteurs à Saint-Nazaire

Actualités

Le nom de Saint-Nazaire, à l’oreille du néophyte, doit évoquer plutôt la construction navale qu’une cité du livre. Pourtant la littérature et ceux qui s’y adonnent sont chouchoutés dans cette ville portuaire qui se souvient sans doute ainsi avoir vu autrefois quelques écrivains majeurs emprunter ses lignes transatlantiques au temps de leur splendeur.

Créée en 2004 par des habitués de la librairie Voix au chapitre pour soutenir les divers événements que celle-ci organisait, l’association L’Écrit parle a poursuivi son activité indépendante après la fermeture de cette librairie en 2012.

Elle organise non seulement des rencontres avec des écrivains, mais également des « lectures apéritives » au cours desquelles la vie et l’œuvre d’écrivains disparus sont présentées, dans une volonté de faire redécouvrir quelques «mémorables méconnus».

Elle a créé en 2007 des rencontres autour du livre jeunesse, intitulées « L’enfance à la page », auxquelles se sont associées au fil du temps diverses structures (médiathèques, théâtres, écoles). Cette initiative s’est muée cette année en une semaine de rencontres et d’activités baptisées Invent’R, en partenariat avec les mêmes structures et la librairie L’Embarcadère nouvellement créée.

L’existence de la Meet (Maison des écrivains étrangers et des traducteurs) est plus ancienne. Elle peut s’honorer de vingt-sept ans d’activité. Elle accueille en résidence des écrivains et traducteurs du monde entier ; organise chaque année les rencontres littéraires internationales Meeting et remet trois prix littéraires. Elle publie une revue littéraire annuelle et des livres bilingues. Elle organise également les rencontres de l’abbaye de Fontevraud consacrées à un écrivain ou à un thème et publie les actes de ces colloques.

L’Écrit parle et la Meet ont, par le passé, souvent organisé ensemble des rencontres littéraires. En 2013, prenant acte de cette convergence, elles ont créé en partenariat le comité Auteur, lecteurs dans la ville ayant pour but de développer ces rencontres.
Ce comité est composé d’une douzaine de lecteurs qui, à partir de débats sur leurs lectures, invitent des auteurs dans des lieux différents de la ville non forcément voués à des activités culturelles, l’idée étant de mettre en adéquation l’ambiance du livre avec un lieu s’y rapportant.

C’est ainsi que Maylis de Kérangal a débattu de son livre Réparer les vivants à l’hôpital, Emmanuelle Bayamack-Tam dans une école et Emmanuel Venet à l’école de musique, ses propos étant ponctués de morceaux joués par d’excellents musiciens. Il s’agit bien, cependant, à chaque fois, d’un débat littéraire ouvert à tout public.
Ces débats sont animés par des membres du comité. Il s’en est tenu neuf depuis juin 2013 (Michèle Lesbre, Tanguy Viel, Jeanne Benameur, Cathie Barreau, Lola Lafon, Emmanuelle Bayamack-Tam, Maylis de Kérangal, Emmanuel Venet, Alain Roger), attirant un public allant d’une quarantaine de personnes à plus de trois cents.

Pour sa dernière rencontre en date, Auteur, lecteurs dans la ville a invité en mai 2015 Michel Jullien à parler de son livre Yparkho (Verdier).