Magazine

4 cases, 1 blague : le défi de Raphaël Beuchot pour Libération.

Actualités

Début juin, le quotidien national Libération lançait sa nouvelle formule papier. A été embarqué dans l'aventure, Raphaël Beuchot, alias raphaëlB, un auteur de bd nantais.

Il  écrit et dessine désormais chaque semaine un strip humoristique dans les pages "musique" du quotidien.

"Au départ je pensais aborder d'une manière décalée la thématique de l'histoire de la musique", confie Raphaël Beuchot, "mais je voulais surtout faire rire, pas vraiment instruire. J'ai donc préféré élargir le thème à la musique en général, ce qui me permet de proposer une plus grande variété de strips, et de surprendre d'avantage le lecteur."

Raphaël Beuchot n'est pas totalement novice en la matière : il publie depuis deux ans déjà une page de bd humoristique dans le mensuel musical Tsugi. L'exercice est cependant un peu différent pour Libération : "Un strip, c'est une bonne blague. Une page complète, c'est un sketch : il y a une progression dans les dialogues, une rythmique à construire, des rires à provoquer en cours de lecture, pas uniquement à la chute."

Et le style alors ? "Dans Tsugi, je dessine des histoires sans case, pour Libé j'ai un cadre plus rigoureux, un format à respecter, cela rejaillit sur mon dessin, moins lâché". Quatre petites cases, dont l'écriture régulière et hebdomadaire lui "demandent un temps fou".

Temps par ailleurs bien occupé puisqu'il dessine dans un style semi-réaliste un album scénarisé par Zidrou (leur troisième collaboration au Lombard), sans oublier son travail pour les couvertures jeunesse de Catherine Cuenca chez l'éditeur nantais Gulf Stream.