Annuaire

Bibliothèque Henri IV du Prytanée national militaire de La Flèche

Patrimoine écrit
Description : 

Encyclopédique, parfois hétérogène, le fonds ancien procède d’une longue histoire. Quelques points forts témoignent de ces grandes phases d’enrichissement :

- Editions anciennes rassemblées par les jésuites dans une démarche encyclopédique et pédagogique. Cette partie du fonds témoigne de l’activité d’enseignement (édition fléchoise, ouvrages annotés ou enrichis de pages manuscrites)
- Ouvrages précieux aux reliures armoriées provenant de puissants mécènes ou issus des confiscations révolutionnaires, notamment des dépôts parisiens
- Fonds d’histoire locale consacré au Prytanée et plus largement à la Sarthe, à l’Anjou, au Maine
- Ouvrages provenant des bibliothèques de garnison, qui renforcent plus largement encore un fonds riche en histoire coloniale, littérature de voyage et militaria.

Catégorie : 
Patrimoine écrit
Nombre de documents : 
43000
Spécialité : 
Généraliste
Autre(s) spécialité(s) : 
Fonds local
Présentation : 

Historique : La partie la plus ancienne des collections est le noyau fléchois issu de la bibliothèque des Jésuites.
Un grand nombre de ces œuvres a été imprimé à La Flèche, dont la tradition d'imprimerie remonte à la fondation de l'Ecole qui attira quatre imprimeurs bientôt réduits à deux : Jacques Rezé et Georges Griveau. Les jésuites développèrent un fonds à caractère encyclopédique à un rythme soutenu (environ 200 titres par an). Les volumes sont encore reconnaissables par leur ex-libris manuscrit sur la page de titre : ex cat. Flexiensis (ou fixensis). Soc. Jes. suivi d’un numéro. Quant aux thèses soutenues par les jeunes professeurs, certaines étaient déposées à la bibliothèque où elles sont encore visibles. Destinés à l’étude, de nombreux ouvrages de ce cœur fléchois comportent des annotations manuscrites.

Aux ouvrages d’étude rassemblés par les jésuites se sont ajoutés les dons de la famille royale et ceux de nobles ou de membres du clergé soucieux de montrer leur bienveillance envers le collège. De belles reliures armoriées témoignent de ce mécénat (Marie de Médicis, le Grand Condé, Louis XVI). Parmi les donateurs figurent également les noms de l'Isle Adam Conty de Bellière ou du chanoine Eveillon d'Angers. De l'abbaye de Saint Denis provient la collection des auteurs byzantins. Sous la Révolution, les confiscations révolutionnaires locales ont été complétées par des puisements dans les dépôts parisiens : dépôt de Saint-Antoine où se trouvait depuis plus de huit ans la Bibliothèque de l’Université, doubles de Louis-le-Grand puis à partir de 1802 livres de saisies provenant des châteaux de Versailles, Trianon, Montreuil.

Ces ouvrages sont reconnaissables à leurs élégantes reliures armoriées et par la présence d’un signet de saisie signalant le nom du propriétaire précédent : le comte de Plessis-Praslin, Valory, Charles du Fresne, le marquis de Montfermeil, Capet (Comte de Provence), l’abbé Raynal, Mme de Gourguillon. Lorsque ces signets ont disparu, ce sont les armes qui nous renseignent : Mmes du Barry, de Pompadour, Marie-Antoinette. Ces ouvrages parisiens destinés au Prytanée français de Louis-le-Grand créé en 1798 pour former les futures élites militaires rejoignent La Flèche en 1808. Plusieurs bibliothèques d’enseignement sont venues également enrichir les collections les portant à un ensemble important de 12 000 volumes en 1812 contre 4 800 en 1776. Théologie, voyage, droit, médecine, mais aussi militaria, grammaire et ouvrages liés à des métiers (serrurier, charpentier) sont quelques un des axes forts parmi les éditions antérieures à la période révolutionnaire.

La bibliothèque continua de s’accroitre au cours du 19ème siècle grâce à des envois de l’Etat (dons ministériels) et des dons effectués par d’anciens élèves ou professeurs. Les achats étaient eux principalement consacrés à l’acquisition de manuels. La bibliothèque pratiqua également le troc des doublons. Ces derniers furent mis de côté dès 1820 pour procéder à des échanges avec des libraires. Au cours du 20ème siècle, le fonds ancien fut stabilisé et regroupe désormais les ouvrages antérieurs à 1930, soit environ 40 000 volumes.

La collection continue toutefois de s’accroitre avec le reversement partiel de fonds de garnisons (Rennes, Tours et plus récemment Le Mans). Ces fonds de garnison offrent souvent des compléments introuvables de l’édition coloniale qui représente aujourd’hui un segment important des collections.

Valorisation et médiation : 

Documents remarquables :

Saint Augustin, De Civitate Dei. - Rome : C. Sweynheym et Pannartz, 1470
Etienne Marcillet, Doctrinal florum artis notariae. Rouen : Robinet Mané, 1503
Paul de Middelburg, Paulina sive de recta Paschae celebratione. : Fossombrone : Octavianus Petrutius (Petrucci), 1513
Machumetis, Saracenorum principis, ejusque successorum vitae ac doctrina ipseque Alcoran… [Coran. latin. 1550. Edition établie par Bibliander]. - Bâle : Oporin , 1550
Léonard Fuchs, Institutionum medicinae – Lyon : Seb. Bart. Honorati, 1555 (Sur les gardes finales, deux pages ms. de règles ou principes relevant de la médecine)
L'Onirocrite musulman, ou doctrine et interprétation des songes, selon les Arabes. Par Gabdorrhachaman fils de Nasar. De la traduction de M. Pierre Vattier sur le manuscrit arabe. - Thomas Jolly : Paris, 1664

Lucas Janszoon Waghenaer, Le Nouveau Miroir Des Voiages Marins.- Anvers : J. Bellère, 1600.(édition en français)
Mathurin Jousse, La fidelle ouverture de l'art de serrurier, La Flèche : George Griveau, 1627
Laurent Bouchel, La Bibliothèque ou thresor du droit françois. – Paris : Vve Nicolas Buon, 1629 (Toutes les 10 pages, 4 feuillets blancs ont été insérées dans la reliure pour préparer l'édition de 1671)
Corneille Le Brun, Voyage au Levant. Delft : Henri de Kroonevelt, 1700
Thibault de Chanvalon, Voyage à la Martinique. Paris : J. B. Bauchet, 1763. (Signet de saisie « Lab. Raynal »)
Principes des coutumes d'Anjou et du Maine, avec le texte de ces deux coutumes, qui formera le second volume, par M. Trottier : en 2 vol. - Mame : Angers, 1783.
Boulainvilliers, Essay de métaphysique dans les principes de Spinoza (ms XVIIIème siècle)

William Gilbert,De magnete magneticisque corporibus.- Londres : Petrus Short, 1600.(l'esprit scientifique fondé sur l'observation de la nature).

 

 

Mode de consultation : 

Sur place, après avoir pris rendez-vous avec le responsable du fonds ancien.

Contact

Nom de la structure : 
Prytanée national militaire de La Flèche
Responsable du fonds : 
Sylvie Tisserand (Conservatrice de bibliothèque)

22, rue du Collège

72200 - La Flèche
Téléphone : 
02 43 48 60 23