Agenda

Appel à textes autour du centenaire de la Naissance de René Guy Cadou,

Type d'événement : 
Conférence, débat, forum
Du 03 au 05 juillet 2020
10 H 19h
Île de Béhuard 49170
Spécialité : 
Poésie, Littérature

 APPEL À TEXTES, APPEL AUX POÈTES,  À CELLES & À CEUX QUI CHANTENT,  DISENT  OU AIMENT LES POÈMES DE RENÉ GUY CADOU
pour réaliser une revue des poètes de l’école de Rochefort sous le Signe de René Guy Cado
 
Lorsque l’an 2019 aura fini sa course, nous pourrons relire avec une certaine émotion ce poème de René Guy Cadou, dont voici les premiers vers : « Moineaux de l’an 1920 La route en hiver était belle Et vivre je le désirais Comme un enfant qui veut danser Sur l’étang au miroir trop mince… » (Moineaux de l’an 1920)
C’est en février 1920, à Sainte Reine de Bretagne, au cœur de la grande Brière, que naissait le poète René Guy Cadou. Nous allons donc célébrer prochainement le centenaire de cette naissance. Fauché par la camarde en mars 1951 à l’âge de 30 ans, Cadou a connu un court purgatoire d’une dizaine d’années. Dès le dixième anniversaire de sa mort, en 1961, la promotion de son œuvre qui a été portée par ses « compagnons de la première heure », les poètes de « l’école » de Rochefort, et par sa femme Hélène, l’a fait sortir du cercle intime de l’amitié fraternelle et de l’amour. Depuis la poésie de Cadou, même si elle reste minorée par « les grands éditeurs » ou par les canons de l’université, n’a cessé de s’imposer dans le cœur de ceux et celles qui voient d’abord dans la poésie le rapport poignant de l’homme à sa propre condition.
Assumant le cri de révolte du surréalisme qui, aux lendemains de la boucherie de 1914-1918, se tourne vers la révolution sociale, Cadou dira de ce dernier qu’il offrait un chemin « dans la prise de conscience de nousmêmes pour tout ce qu’il a mis en notre pouvoir, de rêves, de cris de haine, d’images, d’espoir, de liberté prometteuse et totale de l’esprit. » Mais il en rejette l’automatisme, le procédé systématique. Il parlera des « chutes de vaisselle surréaliste ». Cadou est un lyrique intérieur qui tient la poésie à l’écart du jeu de langage, du « cadavre exquis » surréaliste ou pire, à l’instar de nouveaux « poètes » inspirés par la sémiologie, d’une méditation mortifère sur le langage, coupée de toute référence à l’émotion poétique. Entre ces deux écueils, Cadou continue de nous enseigner qu’il ne faut pas démériter de l’aventure humaine,
« Parce que c’est entre les hommes Parce que c’est une question de fleurs rouges Entre eux depuis des siècles Parce que la vie est belle et désirable Comme un puits dans le ciel » (Dernier Communiqué)
Il replace la poésie dans ce qui la fonde :
« la valeur d’une œuvre est en raison du contact poignant du poète avec sa destinée ».
Depuis les années 1960 l’œuvre lyrique de Cadou n’a cessé d’être rééditée et chantée : si les poèmes de Louis Aragon ont gagné le grand public grâce à des compositeurs-interprètes de haute volée  mais toutefois dans l’héritage du mouvement cabaret rive gauche après 1950 (Léo Ferré, Jean Ferrat, Georges Brassens…), ceux de Cadou ont été chantés,  par toute une pléiade de chanteuses et chanteurs de haute qualté. Parce que la poésie de Cadou porte d’emblée en elle une musique, comme celle des anciens bardes celtiques, il a certainement été le poète le plus mis en musique.Vous qui êtes poètes ou écrivains, ou chanteurs ou vous qui trouvez dans le chant la prolongation naturelle du « lied », à l’heure où nous allons célébrer le centenaire de la naissance de ce grand poète lyrique, nous vous sollicitons pour vous associer à cet anniversaire et que vous nous donniez votre point de vue sur la poésie de Cadou ( souvenir, poème, anecdotes,commentaires sur l’oeuvre), de la place qu’elle occupe ou qu’elle devrait occuper aujourd’hui, de ce qu’elle a représenté pour vous… Il est possible d’évoquer aussi un autre poète de l’école de Rochefort en le liant à René Guy Cadou*

Olivier Delettre, Robert Duguet et Luc Vidal

* joindre une bio/biblio de 7 lignes maximum
             Réponse de 2 à 5 pages A4 à renvoyer avant le 31 décembre  2019             à  editions.petit.vehicule @gmail.com             150, Boulevard des Poilus Nantes 44 300 - Téléphone: 02 40 52 14 94
Ce numéro est réalisé en collaboration avec l’association Traumfabrik (membre fondateur Francis Krembel) animée par Jeanne Krembel, Christophe Jubien et Simon Martin traumfabrikpoesie@gmail.com
             
Anatomie poétique…         n°1
Les Cahiers des Poètes de l’École de Rochefort-sur-Loire
Jean Bouhier René Guy Cadou
Marcel Béalu
Michel Manoll
Jean Rousselot
Luc Bérimont
Portraits par
Les Cahiers des Poè

Contact

TRAUMFABRIK- Fabrique du rêve
Téléphone : 
07 86 99 98 91

Informations pratiques

Lieu : 
Île de Béhuard 49170
Adresse : 

île de Béhuard suivre fléchage à partir du parking de l'entrée du bourg

49170 - Béhuard
Tarif : 
gratuit