Ressources

Chantier Europe : retour sur le sondage et axes retenus

Infos pros

Certains fonds européens peuvent permettre de développer un chantier d'éducation informelle des adultes. Mobilis et les autres pôles des filières culturelles (musiques actuelles, cinéma-audiovisuel, arts visuels) sont notamment éligibles au dispositif Erasmus +.
Erasmus + permet d'organiser le partage d'expériences à l'échelle européenne, gageant que cela peut être source de réflexion et d'innovation pour chacun afin de développer de nouvelles compétences.

Nous avons fait un état des lieux sur les relations européennes (et plus largement internationales) entretenues actuellement par les professionnels ligériens.
Les différentes filières ont recueilli environ 90 réponses au total, dont 27 pour le livre et la lecture.

Après mise en commun et analyse des réponses, les 4 pôles proposent d’organiser le travail autour des axes suivants, qui apparaissent comme des points de convergence entre les filières et des axes de prospective cohérents pour tous :

=> Médiation / Éducation artistique et culturelle, publics, pratiques, projet de territoire

=> Circulation des artistes et des œuvres / juridique, commercial, programmation

=> Développement durable / production raisonnée, management responsable, baisse de l'impact environnemental

Pour préciser et expliquer le projet, une réunion de travail commune aux 4 pôles est organisée le 1er décembre, à 9h30, à La Centrale (28 Boulevard Benoni Goullin, 44200 Nantes). 

Ceux d'entre vous qui souhaiteraient participer à cette réunion sont invités à se signaler à contact@mobilis-paysdelaloire.fr

 


Voici une synthèse rapide des réponses pour notre filière (sondage clôt le 16 octobre 2017).

Activité des répondants

  • 22% éditeurs ou métiers de l'édition
  • 30% auteurs, traducteurs, artistes
  • 7% libraires
  • 19% bibliothécaires ou métiers autour des bibliothèques
  • 15% organisateurs de manifestations
  • 4% enseignants

Niveau linguistique

Au moins 60% ont un niveau intermédiaire en anglais, et 32% ont une capacité professionnelle complète en anglais.

Viennent ensuite l'espagnol (37%), l'allemand (26%) et l'italien (19%) avec des niveaux très disparâtes.

Relations internationales

74% des répondants travaillent déjà avec l’international dont (plusieurs réponses possibles par répondant) :

  • 45% à la faveur d'échanges variés (stages, festivals, prix, collaborations ponctuelles)
  • 40% avec des relations commerciales et/ou de la co-édition
  • 20% autour de résidences de création
  • et 20% avec de la co-programmation

Intérêt pour un projet de mobilité

78% des répondants sont intéressés voire très intéressés par un projet de mobilité.

67% sont favorables à l’implication dans un projet qui ne concernerait pas directement leur activité mais qui serait porteur pour la filière.

56% seraient tout à fait prêts à s'investir dans l'organisation d'un temps d'accueil de confrères étrangers (+ 30% éventuellement).

L'intérêt pour la mobilité réside dans :

  • le goût pour de nouvelles rencontres, 
  • l'échange de pratiques et l'ouverture sur d’autres fonctionnements, 
  • le développement des réseaux et la naissance de nouvelles collaborations.

Zone géographique à privilégier

66% Europe, dont 22% pour le trio des pays limitrophes.

Connaissance des dispositifs européens

89% des répondants ne connaissent pas Erasmus + et 78% n’ont pas connaissance des dispositifs de financement européens. 

=> Le besoin d’information et de formation des professionnels qui s’exprime ici pourrait faire l’objet de temps de travail préalables.

Principales problématiques de travail pour la filière

  • droits d'auteur et contractualisation
  • découvrir et comprendre le lectorat européen
  • développement d'un réseau pour rencontrer des partenaires