Magazine

Sans Shérif : quand l'espace de travail se partage

Au 18 de la rue Geoffroy Drouet, à Nantes, s’est installé en janvier 2016 le collectif Sans Shérif. L'objectif : trouver un lieu de travail commun pour des acteurs du livre. 

Le collectif s’est constitué à l’initiative de Clément Le Priol, typographe et assistant d’édition, et trouve par hasard son local dans la rue Geoffroy Drouet, à Nantes, en décembre 2015.

La première réflexion collective concerne l’aménagement de ce lieu en fonction des besoins de chacun : un atelier pour ceux qui ont besoin de plus d’espace, un endroit en retrait pour la traductrice, l’organisation de la pièce où ils travaillent à quatre, une bibliothèque commune où chacun a mis au pot commun des ouvrages spécialisés.

La spécificité de ces co-workeurs : ils sont tous liés aux métiers du livre - et cette passion commune nourrit entre eux une émulation -, mais ils travaillent chacun dans des domaines très différents. Ils sont une quinzaine de professionnels résidents : auteurs, diffuseurs, éditeurs papier et numérique, graphiste, iconographes, illustrateurs, traducteurs, typographe.

Sur le site même, ils sont cinq présents à plein temps pour une dizaine qui occupent le lieu à mi-temps. Autour du premier cercle, une communauté plus large d’adhérents s’est créée. Ils n’occupent pas forcément les locaux, mais participent au projet de Sans Shérif. Car dans ce collectif il y a aussi l’idée d’être un laboratoire des usages et des métiers du livre, un espace de réflexions partagées autour de l’objet livre. L’émulation se situe aussi dans la diversité des métiers qui favorise les échanges et les découvertes.

Ainsi, Dimitri est porteur de projet pour une start-up d’édition numérique. Il souligne la richesse d’être immergé dans cet univers pour en appréhender les usages professionnels : c’est un partage de savoirs, de regards et de questionnements sur le fond et la forme du livre, son devenir, la question de la lecture, les enjeux techniques posés par le numérique, etc.

La souplesse est au coeur de l’organisation du travail de chacun : tous indépendants ils /elles mènent leurs propres projets mais sont ouverts à d’éventuelles collaborations. 

Cet article est lié à l'article suivant :