Magazine

Les libraires devraient réfléchir à leurs achats

Rencontre avec Simon Roguet, de la librairie M'Lire de Laval.

Pourquoi seriez-vous favorable à la vente ferme en librairie ?

Je ne suis pas forcément favorable à la vente ferme systématique. Je pense en revanche qu’il faudrait que les libraires réfléchissent à leurs achats en se disant qu’ils achètent ainsi. Cela permettrait de ne pas se reposer sur ce système de retour, qui peut être à mon avis dommageable. Si les libraires se posaient la question de l’achat sans possibilité de retour, ils n’achèteraient pas de la même façon…  

En revanche, ce système peut être réellement mis en place sur certains fonds, certaines maisons d’édition…

Le risque financier n’enfermerait-il pas le libraire dans des choix moins audacieux ?

Peut-être pour certains, mais pas pour d’autres. Tout dépend comment vous situez le métier de libraire. Pour les rayons jeunesse, par exemple, il est extrêmement rare que l’on nous demande un titre précis. Le conseil est si important que nous sommes libres d’avoir ou pas les nouveautés sans que le client en pâtisse. Nos coups de cœur peuvent être audacieux : si nous avons réussi à avoir une clientèle fidèle, elle nous suivra forcément. Tout est question de confiance et de savoir-faire. Pour d’autres rayons, ce serait sans doute beaucoup moins évident.

Le libraire a-t-il une responsabilité vis-à-vis des éditeurs et de la filière en général ?

Bien entendu. Dans cette chaîne du livre, tout le monde a une responsabilité vis-à-vis des autres partenaires. Éditeurs, libraires, auteurs, distributeurs, il est plus que temps de se mettre autour d’une table et de réfléchir ensemble à préserver ce qui fait la force du système français.

Vis-à-vis des problématiques environnementales ?

C’est un des sujets qui me tiennent à cœur également et auquel il serait vraiment bon de réfléchir. Les allers-retours de livres ne profitent à personne (à part aux transporteurs…), et surtout pas à notre planète. Il est vraiment temps de penser à d’autres systèmes de fonctionnement pour être en adéquation avec nos convictions.

Cet article est lié à l'article suivant : 
Dossier

L'invention d'une filière durable

Chaque étape de la vie du livre représente un impact économique, social et environnemental. Souvent convoquée au prisme de la …