Magazine

La deuxième vie du livre. Le recyclage d'ouvrages en Pays de Loire

Débat

« On ne jette pas les livres ! » On entend souvent cette injonction. Certes. Mais alors, que faire de ces piles qui se sont entassées, qui prennent la poussière, qu’on ne lit plus et qui, à l’occasion d’un déménagement, d’un deuil, d’un grand ménage, remplissent les cartons ?

L’émergence de l’éco-citoyen correspond à la prise de conscience de l’incidence écologique de chacun de nos gestes. Mais si la récupération des papiers, carton ou magazines pour leur recyclage en pâte à papier semble naturelle, l’idée d’y adjoindre les livres, objets à haute charge symbolique, rencontre une forte résistance.

Il existe bien des solutions qui offrent une seconde vie aux livres tout en soutenant une économie solidaire, sociale et écologique. Petit tour d’horizon des possibilités de recyclage.

Donner n’est pas jeter 

Les livres que vous donnez sont majoritairement destinés à parvenir à d’autres lecteurs, les livres doivent donc être en bon état. Pour tous ceux qui sont hors d’usages ou obsolètes, pensez à les déposer dans votre déchetterie, dans le bac à papier prévu à cet effet. Ils seront recyclés et non incinérés.

Les associations caritatives

Toutes les associations que nous allons mentionner transmettent les livres donnés à des lecteurs qui n’ont pas les moyens de les acheter, que ce soit gratuitement ou en les revendant à très bas prix ou enfin en les envoyant à l’international, comme par exemple en Afrique francophone. Ils doivent donc être en bon état. 

En fonction des structures implantées près de chez vous, les modes de dépôt sont différents : sur place, enlèvement à domicile, voire dépôt spécifique en déchetterie pour Emmaüs. Renseignez-vous !

Soutenir la culture et l’éducation avec Bibliothèque sans frontière

Cette ONG créée en 2007 agit pour l’accès à l’information et à l’éducation et pour la promotion des cultures locales à travers la création, l’appui et le développement des bibliothèques. Elle milite pour l’arrêt de don massif en direction des pays du Sud au profit de l’achat local et pour le soutien à l’ensemble de la filière du livre. Elle apporte son appui au développement des bibliothèques locales via des outils et des infrastructures, des formations professionnelles, et un appui aux fonds. C’est ce dernier point qui nous intéresse. Via une base de données consultable par les bibliothèques, les ouvrages donnés peuvent venir compléter des collections. Un guide du don des livres est consultable en ligne. Clair et bien conçu, il permet de savoir tout de suite quels sont les livres qui pourront servir à cette ONG.

Pas de stress ! Les livres inadaptés seront revendus d’occasion et les ressources reversées au profit de la conduite des missions de BSF, notamment auprès des éditeurs locaux. 
BSF organise régulièrement des collectes nationales en partenariat avec les magasins Fnac.

Économies solidaires : le réseau des Ressourceries 

Ces associations se définissent comme des structures de réemploi et de réutilisation des objets issus du recyclage. Leur objectif est donc d'offrir une seconde vie aux livres donnés : revente dans leur(s) magasin(s), redistribution à des structures partenaires (associations caritatives), vente par lots à des bouquinistes ou recyclage.
Les livres doivent être dans un état général convenable, sauf exceptions concernant les ouvrages avec valeur esthétique, patrimoniale, livres de collection, etc.

Le réseau a récemment conclu un partenariat avec Recyclivre

Où trouver les Ressourceries de la région ?

Soutenir l’insertionNantes Ecologie, l’insertion avant tout !

Nantes écologie existe depuis 1985. L'association récupère les livres et leur offre une seconde vie quand cela est possible par la vente dans deux boutiques nantaises. Des livres sont aussi donnés à différentes associations locales qui sont soit impliquées dans l’accueil de personnes en difficulté sociale, soit pour qui le recyclage du papier est un support à la réinsertion. 

Mutualiser les ressources avec Recyclivre 

Entreprise éco-citoyenne déjà présente à Paris, Bordeaux, Lyon et Lille, Recyclivre a ouvert ses portes à Nantes en mars 2016. Elle offre une seconde vie aux livres déjà lus grâce à la revente exclusive en ligne. 10 % des ventes sont reversés à des associations qui œuvrent concrètement en faveur de l’éducation, de la culture et de l’écologie.
Recyclivre est une entreprise sociale et solidaire disposant du label ESUS (Entreprise solidaire d’utilité sociale) qui cherche à mutualiser les informations concernant le recyclage des livres et propose de nombreux partenariats au niveau local.

Revendre ses livres ? 

À moins d’être à l’aise en informatique et d'avoir le temps de vendre soi-même ses livres d'occasion en ligne via des plateformes (Priceminister, eBay, etc.), la façon la plus simple est d’apporter ses livres chez un bouquiniste. 

L’enseigne Bouquinerie du centre est une petite chaîne présente dans la région à Nantes, Angers, Le Mans. Le plus souvent, on peut apporter ses livres sur place – à moins de gros volume et en fonction de l’intérêt du bouquiniste pour le stock proposé. Les critères de reprise sont avant tout liés aux besoins de la bouquinerie et à l'état des livres. Dans le domaine du poche, la sélection est ouverte. Les ouvrages documentaires quant à eux doivent être récents pour rester dans l’actualité. Le niveau iconographique est également pris en compte (livres jeunesse, ouvrages spécialisés, etc.). Les prix de reprise varient entre 30 centimes et 1 € pour les poches et 60 centimes et 1,20 € pour les grands formats. Ce qui ne pourra être ni vendu ni bradé est recyclé une fois par an en pâte à papier. 

À la différence de la bouquinerie du Centre, les autres bouquinistes sont le plus souvent spécialisés (livres anciens, ouvrages régionalistes, BD). Veillez à vous renseigner afin d’apporter les ouvrages susceptibles de les intéresser.

Voilà de quoi ne plus rester démunis face aux livres qui vous encombrent !

Vous pourrez toujours en garder quelques-uns pour les transformer radicalement suivant votre humeur, en pliant les pages pour faire de votre livre un porte-carte en forme de hérisson ou en les détournant comme germoir à graines comme l’artiste japonais Koshi Kawachi qui a ainsi trouvé une seconde vie aux Mangas qu’il affectionne particulièrement.

Le livre est un potentiel objet d'art qui ne manque pas d'inspirer de nombreux créateurs !