Magazine

Le Bibliothéâtre, 30 ans de choix de lectures

Mettre les livres en scène, c’est le défi que relève depuis trente ans Philippe Mathé, comédien et grand lecteur qui transmet avec passion son goût des livres avec son Bibliothéâtre. 

Avec ses fameuses lectures à voix haute, il attire des publics nombreux en bibliothèques et librairies, puis dans les salles de spectacles, petites et grandes. Il souhaite « apprivoiser » le plus grand nombre d'adolescents et d'adultes pour les familiariser avec des textes littéraires qui racontent le monde actuel. Quelques questions pour comprendre la mécanique de ses choix.

« Je choisis mes lecture d’abord, en suivant les publications des auteurs que j'apprécie, les recommandations d’un libraire avec qui j’ai une complicité ou l’actualité littéraire grâce à des articles dans plusieurs magazines littéraires ou dialogues radiophoniques. Je choisis aussi des livres en fonction de travaux, de thématiques de lectures publiques ou de créations biblio-théâtrales à réaliser. Je conserve également le plaisir de découvrir un nouvel écrivain à partir d'un titre, d'une quatrième de couverture, au hasard des rayonnages.

J'aime toutes les littératures et les écrivains qui infusent et tracent une voie. Le premier critère est celui du contenu romanesque : « qu'est-ce que raconte cette histoire et comment ? Quelle émotion me donne-t-elle ? ». En même temps, s'y mêle ma fréquentation ou non de l'auteur, de la ligne éditoriale de la maison d'édition, de la collection....

La nouvelle est un « genre » que j'ai toujours apprécié. La curiosité, le plaisir et l'envie de découvrir d'autres styles, d'autres manières d'écrire, la recherche des filiations entre « classiques » et « contemporains » m’aident aussi à faire mes choix de lecture.Avec l'âge et les « fidélités loyales » établies au fil du temps, je n'ai que peu de « coups de cœur » : les derniers lus confirment mes amitiés critiques (Kérangal, Onfray, Azoulai, Philippe Claudel, Jenni, Saumont, Bobin...) et la relecture de classiques qui me font battre le cœur (Camus, Gary, Montaigne, St Exupéry, Maupassant, Arland, Calaferte) me permettent d’établir des « connivences » qui se confirmeront... ou pas !

Pour les livres du Bibliothéâtre, je fais une lecture à haute-voix, et les choix s’opèrent principalement en fonction des thèmes-montages de lectures, des biblio-concerts ou des romans-spectacles en cours de création... Pour les 140 « Heures-d'œuvres » classiques et contemporaines réalisées, les auteurs sont choisis par les organisateurs, avec mon accord, et je (re)lis alors un maximum des romans de ces auteurs pour en choisir finalement un seul qui me semble pouvoir offrir aux auditeurs une (re)découverte, un écho à l'actualité, un style, et… procurer une envie de lire la suite. »

Cet article est lié à l'article suivant :